aix, le 5 septembre 1997

PROTOCOLE : DYSERECTION CHEZ LE SUJET DIABETIQUE « STRATEGIE DE DEPISTAGE ET PRISE EN CHARGE INITIALE DE LA DYSERECTION CHEZ LE DIABETIQUE, AVANT UNE EVENTUELLE CONSULTATION SPECIALISEE »
1/ Fréquence

La dysérection est très fréquente chez le sujet diabétique !
prévalence des dysérections 3 fois plus fréquente chez les sujets diabétiques par rapport aux non diabétiques ; prévalence de ce trouble de 50% forte corrélation entre complications dégénératives du diabète et dysérection. 9 patients sur 10 qui reconnaissent avoir des problèmes sexuels n’oseront pas en parler à leur médecin traitant.
2/ Aborder le sujet avec son patient

Dans la prise en charge globale du diabète, la fonction sexuelle doit systématiquement être abordée avec le patient lors du bilan des complications.
3/ La consultation de débrouillage :

Tous les médecins n’ont pas l’obligation ou l’envie de parler de sexualité de façon détaillée avec leur patient
mais cette consultation de mise au point médicalisée est capitale. Elle précise le symptôme simplement, élimine
les facteurs supplémentaires de risques de dysérections et permet de rassurer le patient et de l’orienter plus
vite vers une solution adaptée.
Il faut:
orienter l’interrogatoire sur l’état général, l’appareil urologique (miction, douleurs ou autre, statut prostatique) analyser le symptôme précisément : trouble de l’érection, de l’éjaculation ou du désir ; symptômes multiples ou pathologie isolée ; début brutal ou progressif ; quelques éléments de la vie sociale et familiale du patient sont importants (vie en couple, séparation, divorce, travail ou chômage, famille et problèmes en cours, ….). Un examen général et des organes génitaux, voire un toucher rectal sont conseillés. Ils peuvent être réalisés
par le médecin traitant ou par le médecin correspondant (andrologue, sexologue, urologue).
Il faut détailler le traitement pris (et son observance) en recherchant les molécules potentiellement
génératrices de troubles sexuels.
Enfin, rassurer le patient en lui expliquant qu’il y a des solutions adaptées, et qu’il est nécessaire de faire un
bilan simple avant de proposer une stratégie de prise encharge.
Paraclinique :
Bilan du diabète à jour (complications, équilibre) notamment fonction cardio-vasculaire (si le patient est
sédentaire et de plus de 55 ans, effectuer une épreuve d’effort)
Bilan spécifique de débrouillage : Testostéronémie biodisponible ou totale, TSH, Prolactinémie , PSA,
Créatininémie.
4/Consultation de mise au point

Rappel sur la nécessité d’un bon équilibre glycémique pour corriger la fonction érectile.
Situation simple : chez un patient diabétique présentant peu de complications dégénératives : mise en place du
traitement par IPDE5 (sildenafil, tadalafil, vardenafil) avec explication de celui ci.
Situation complexe ou échec du premier traitement : avis spécialisé conseillé
Mai 2005
Réalisé par
: Drs Urbain Azard - Claude Bollet - André Guérin - Claude Guezengar - Sarath Houn - Céline Orhond -
Cécile Renault
Relecture par les membres du Comité Scientifique : Drs Chantal Barnay – Blandine Delenne - Vanessa Lubin -
Céline Orhond - André Guérin - J-Christophe Laure - Patrick Salze - Marcel Valour -Mme Elisabeth Cashman
Chapitre 2 Protocole 15 Septembre 2005 Page 1 sur 1

Source: http://diabaix.nuxit.net/file/Protocoles/PROT%2015%20DYSERECTION%20%2005.09.pdf

All proposal (awarded_with co-i)original by lo.xls

List of Successful Projects in RGC GRF 2008-09Prof Sookja Kim Role of Epac1, cAMP-regulated guanine Mnucleotide exchange factor 1, in blood brain barrier maintenance, infarct and neurological deficits during ischemia/reperfusion injury probing their effects in glaucoma with transgenic mice over-expressing ET-1 in endothelial or glial cellsProf George Sai The role of STAT activation in regulati

Microsoft word - pn_211_vortraege.doc

46. Kongress der Deutschen Gesellschaft für Pneumologie in Berlin Donnerstag, 17. März 2005, Raum Virchow I, 08:15 – 10:15 Freie Vorträge Sektion Allergologie und Immunologie Krankheitsbilder und pathophysiologische Aspekte Vorsitz: K.-Chr. Bergmann/Bad Lippspringe, D. Kirsten/Großhansdorf V206 Allergien durch Kaffeestäube Oldenburg M, Barbinova L, Bittner C, Baur X Zentralinstitut für Ar

Copyright © 2018 Predicting Disease Pdf