Cool site pour acheter des pilules https://jacup.com/ Ne pas se perdre venir sur.

Traitement prventif intermittent pour la lutte contre le paludisme au cours de la grossesse : effet sur la sant de la mre e

Rapport d’activité – Décembre 2008
Institut de Recherche pour le Développement Rapport d’activité
« Traitement préventif intermittent pour la lutte contre le paludisme au cours de la
grossesse : Effet sur la santé de la mère et de l’enfant au Bénin »
Ce rapport final dresse un bilan des activités scientifiques réalisées entre novembre 2007 et
octobre 2008 dans le cadre de mon doctorat de Santé Publique (Université Pierre et Marie
Curie, Paris VI). Ce travail de recherche a été soutenu pour un an (novembre 2007-octobre
2008) par la Fondation Mérieux.
Mon travail de thèse a porté sur la prévention du paludisme chez la femme enceinte en
Afrique. Il a été effectué dans l’unité R010 « Santé de la mère et de l’enfant en milieu
tropical » de l’Institut de Recherche pour le Développement (IRD), sous la direction du
Docteur Michel Cot.
Problématique

En zone d’endémie, le paludisme gestationnel est l'une des principales causes évitables de
faible poids de naissance (FPN) - associé à une morbidité et une mortalité accrues au cours
de la première année de vie de l’enfant - et une cause majeure d'anémie maternelle.
L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) recommande ainsi de protéger les femmes au
cours de la grossesse. En zones de paludisme stable (correspondant à la plupart des pays
d’Afrique sub-saharienne), la prévention repose sur l’utilisation de moustiquaires imprégnées
d’insecticide et le traitement préventif intermittent (TPI). Le TPI consiste à administrer, au
moins deux fois au cours de la grossesse, lors des consultations prénatales, un médicament
antipaludique à forte dose. Cette stratégie a remplacé la chimioprophylaxie par la
chloroquine (CQ), en raison des difficultés qu’avaient les femmes à suivre régulièrement ce
traitement (prise hebdomadaire de CQ pendant toute la grossesse), et de la résistance
croissante des parasites au médicament.
La sulfadoxine-pyriméthamine (SP), commercialisée sous le nom de Fansidar®, est la
molécule actuellement recommandée par l’OMS pour le TPI. Toutefois, compte tenu de
l’émergence des résistances à la SP en Afrique, l’évaluation d’autres molécules utilisables
dans le cadre du TPI est urgente. La méfloquine (MQ), commercialisée sous le nom de
Lariam®, est actuellement l’une des options les plus prometteuses, en raison de sa longue
demi-vie, de l’absence de résistance parasitaire à la molécule en Afrique et de son innocuité
chez la femme enceinte.
Dans le cadre de mon doctorat, j’ai eu en charge la mise en place, le suivi et l’analyse d’un
essai clinique, randomisé, comparant la sulfadoxine-pyriméthamine et la méfloquine en
traitement préventif intermittent pour la prévention du paludisme gestationnel. L’essai s’est
déroulé au Bénin et a été mené en collaboration entre l’IRD, la Faculté des Sciences de la
Santé de Cotonou, l’Institut des Sciences Biomédicales Appliquées de Cotonou et le
Programme National de Lutte contre le Paludisme du Bénin.
Rapport d’activité – Décembre 2008

Méthodologie et principaux résultats

Cet essai avait pour objectif de montrer qu’un TPI-SP et un TPI-MQ avaient une efficacité
équivalente pour prévenir la survenue des faibles poids de naissance (borne d’équivalence
de 5%). Le protocole prévoyait l’administration de deux doses de sulfadoxine-pyriméthamine
(1500-75 mg) ou méfloquine (15 mg/kg) - selon les résultats du tirage au sort - au cours de la
grossesse. Une première dose était donnée à l’inclusion, au second trimestre de la
grossesse. Une seconde dose était administrée au cours du troisième trimestre. Les
médicaments étaient donnés en une seule fois, lors d’une consultation prénatale et en prise
supervisée. Après chaque dose, les femmes étaient vues à domicile pour évaluer la
tolérance du traitement. A l’accouchement, le poids de naissance de l’enfant était recueilli, la
présence de parasites dans le placenta était déterminée, ainsi que l’existence d’une anémie
maternelle.
L’essai clinique s’est déroulé de juin 2005 à avril 2008. Il a été réalisé dans trois maternités
de la ville de Ouidah, située à 40 kms de Cotonou. Au total, 1601 femmes ont été recrutées
(799 dans le groupe SP et 802 dans le groupe MQ). Plus de 90% d’entre elles ont reçu les
deux doses de TPI. Très peu de femmes ont été perdues de vue. En particulier, le poids de
naissance de l’enfant, qui était le principal indicateur de l’efficacité des traitements, a été
recueilli dans 95% des cas.
L’essai a montré que les deux anti-malariques avaient une efficacité équivalente pour
prévenir la survenue des faibles poids de naissance (9.8% de FPN dans le groupe SP
versus 8% dans le groupe MQ ; intervalle de confiance de la différence observée
[-4.8%, 1.1%] compris dans la borne d’équivalence [-5%, 5%]). La méfloquine s’est avérée
plus efficace que la sulfadoxine-pyriméthamine pour prévenir les infections palustres
placentaires (4.4% dans le groupe SP versus 1.7% dans le groupe MQ, P=0.005) et l’anémie
maternelle à l’accouchement (cette dernière différence n’étant que marginalement
significative). En revanche, la tolérance de la méfloquine a été moins bonne. Les principaux
effets indésirables déclarés par les femmes ont été des vomissements (12% dans le groupe
SP versus 54% dans le groupe MQ), des vertiges (13% versus 50%, respectivement) et de
la fatigue (13% versus 40%, respectivement). Dans les deux groupes, ces symptômes ont
duré en moyenne 24-48 heures et ont le plus souvent été spontanément résolutifs. Un seul
épisode confusionnel a été rapporté dans le groupe méfloquine.
Notre essai a confirmé que la méfloquine était une option intéressante pour le TPI, en raison
de son efficacité (au moins équivalente, voire supérieure, à celle de la SP), de sa simplicité
d’administration (une seule prise lors des consultations prénatales), et des résultats
rassurants quant à son innocuité au cours de la grossesse. Toutefois, compte tenu de sa
tolérance moyenne et de l’impact que cela pourrait avoir sur l’adhésion des femmes au
traitement, il paraît prématuré, dans l’immédiat, de recommander la méfloquine pour le TPI.
Ces résultats justifient que d’autres études soient réalisées, dans d’autres sites et
populations, en particulier pour évaluer la tolérance du médicament et son acceptabilité en
situation non expérimentale.
Restitution des résultats

Les résultats de l’essai ont été présentés à Cotonou en avril 2008 en présence de nos
collaborateurs béninois dans cet essai ainsi que des représentants de l’OMS, l’UNICEF,
l’USAID et la Banque Mondiale. Ils ont également fait l’objet d’une communication orale lors
du congrès de l’Association Des Epidémiologistes de Langue Française (ADELF) qui s’est
tenu à Paris en septembre 2008 et lors du congrès de l’American Society of Tropical
Medicine and Hygiene, en Décembre 2008 à la Nouvelle Orléans.
Rapport d’activité – Décembre 2008

Par ailleurs, j’ai soutenu mon doctorat de Santé Publique le 2 décembre 2008, pour lequel
j’ai obtenu la mention très honorable avec félicitations du jury.
Productions scientifiques

Les résultats de l’essai sont actuellement soumis pour publication dans une revue
internationale à comité de lecture.
Trois autres articles sont également en préparation. Pour l’un d’entre eux, je travaille en
collaboration avec une biostatisticienne de l’Inserm (Pascale Tubert, U. 472) pour analyser
les données grâce à un modèle statistique permettant de prendre en compte simultanément
les différents critères d’évaluation de l’essai (les critères d’efficacité - faible poids de
naissance, infection palustre placentaire et anémie maternelle - et les critères de tolérance).
De façon préalable à l’essai, une enquête observationnelle d’un an avait été réalisée dans la
même zone d’étude, dans le but de déterminer l’efficacité clinique et parasitologique de la
chimioprophylaxie par la chloroquine, qui était encore recommandée. Ces deux enquêtes
successives (enquête observationnelle et essai clinique) nous ont permis de comparer
l’efficacité des deux stratégies (chimioprophylaxie versus TPI). Nous avons ainsi démontré,
dans une zone de forte chloroquino-résistance, les bénéfices substantiels que procurait le
TPI par rapport à la chimioprophylaxie par la chloroquine pour la prévention du paludisme
gestationnel. Ce travail a fait l’objet d’un article publié en 2008 dans le Journal of Infectious
Diseases
.
Encadrement des étudiants
Depuis novembre 2007, j’ai encadré deux étudiants en médecine dans le cadre de l’essai
clinique. L’un d’entre eux, rattaché à la Faculté des Sciences de la Santé au Bénin, a réalisé
sa thèse d’exercice dans l’unité R010 de l’IRD à Cotonou. Pour sa thèse, il a étudié
l’association entre anémie maternelle et infections helminthiques intestinales, en mettant en
place et en analysant une enquête complémentaire à l’essai clinique. Les résultats de ce
travail ont fait l’objet d’un article, actuellement soumis pour publication. Ils ont également été
présentés lors du congrès de l’ADELF en septembre 2008 à Paris, sous la forme d’un poster.
1 Briand V, Denoeud L, Massougbodji A, Cot M. Efficacy of intermittent preventive treatment
versus chloroquine prophylaxis in Benin. J Infect Dis
2008; 198(4):594-601.

Source: http://www.fondation-merieux.org/documents/scientific-fellowships/2007/valerie-briand-rapport-2007.pdf

Data base archivio comunità dell'evançon

Data Base Archivio Comunità Dell'EvançonAUTOSUFFOFFERTE DITTE DI TRASPORTO PER SOGGIORNI Data Base Archivio Comunità Dell'EvançonRENDICONTI ORARI PER CALCOLO RETTE ANZIANIData Base Archivio Comunità Dell'EvançonPERFEZIONAMENTO PARCHI GIARDINI AREE VERDIINTERVENTI PER RASSEGNE BOVINE BATTAILLES Data Base Archivio Comunità Dell'EvançonData Base Archivio Comunità Dell'EvançonData B

Microsoft word - pdf-leiska-20130507hkscan-q1-2013-swe-final

HKScan-koncernens delårsrapport 1 januari—31 mars 2013: Fortsatt omstrukturering - oförändrat finansiellt resultat * Omsättningen uppgick till 590,8 (596,2) miljoner euro. * Rapporterad rörelsevinst uppgick till -1,1 (-0,2) miljoner euro. Den jämförbara rörelsevinsten utan poster av engångskaraktär uppgick till 2,0 (-0,2) miljoner euro. Motsvarande jämförbar rörelsemargina

Copyright © 2010-2014 Predicting Disease Pdf